Alors que l’année touche à sa fin, on peut dire que 2016 fût une grande année pour les parcs Universal, avec l’ouverture d’une attraction majeure dans chacun des resorts, et une croissance mondiale qui se poursuit grâce à une politique d’investissements agressive (et ce n’est que le début). Nous avons récemment profité d’un voyage en Floride pour essayer les nouveautés du côté d’Orlando : une nouvelle attraction majeure, un hôtel et un nouveau restaurant à Universal CityWalk !

Skull Island : Reign of Kong

rok-09

Commençons par le plus lourd, la colossale attraction Skull Island Reign of Kong à Islands of Adventure. Ouverte assez discrêtement début juillet (à cause de la tuerie d’Orlando, les grands événements média de la région ont été annulés), il s’agit néanmoins du plus gros investissement pour le parc depuis The Wizarding World of Harry Potter en 2010 : on parle de plus de 100 millions de $ de budget !

rok-01rok-02

Skull Island Reign of Kong reprend les bases de l’attraction existante dans le Tram Tour d’Universal Studios Hollywood depuis 2008, dans un tout nouvel emballage de luxe. Autant dire que le terme « amélioré » serait ici injustifié, tant il s’agit quasiment d’un nouveau ride : au tunnel de projection 360-3D original, il a été ajouté cinq scènes, des audio-animatronics (dont un on se doute, énorme), une longue file d’attente hyper-thématisée, un ride system trackless (technologie qui malheureusement n’apporte pas ici grand-chose), une véritable storyline et un bâtiment parmi les plus imposants de tout le resort !

rok-03rok-05

Pour ne pas spoiler complètement le lecteur, on résumera l’attraction comme une véritable expédition au cœur de la jungle de King Kong sur Skull Island, le tout inspiré par la direction artistique du film de Peter Jackson (2005). Et non, aucune référence au reboot de Warner Bros qui sortira en 2017. Les passagers croiseront des natifs cannibales, des insectes géants effrayants, des dinosaures féroces et le célèbre gorille en personne, en 3D et sous la forme d’un animatronic de 12m de haut plus vrai que nature ! Cette scène et la première de l’attraction, où le véhicule se balade aux abords d’un temple gigantesque avant d’y pénétrer, sont indiscutablement les meilleures et les plus immersives.

rok-04rok-06

Car tout n’est pas parfait dans cette attraction qui reste néanmoins impressionnante et solidement réalisée. En effet, la succession d’écrans 3D qui s’enchaînent à l’intérieur du bâtiment est redondante et offre une impression de déjà-vu, surtout si l’on vient de rider The Amazing Adventures of Spider-Man, Harry Potter and the Escape from Gringotts, ou encore Transformers The Ride juste avant… mais là où les attractions pré-citées impliquaient le passager grâce à des véhicules en mouvement, Reign of Kong joue la carte du statique (même si des verrins balottent le véhicule de droite à gauche) pour une expérience finalement assez passive. La taille même des véhicules, qui accueille jusqu’à 72 personnes, rend l’aventure tout sauf intimiste, et rend la visibilité peu optimale selon l’emplacement (d’ailleurs, privilégiez à fond les places à l’arrière en prenant la file de droite avant l’embarquement). Même la disposition des écrans est moins bien pensée que dans les autres attractions : les deux premières scènes sont sur écran plat qui peuvent paraître bien trop  proches des véhicules si on est assis de leur côté, quant au tunnel 360°, il est immersif mais l’action se passant de jour, les bordures des écrans sont trop visibles si on est assis sur le côté… là encore, il nous semble qu’être placés en milieu de rangée représente le meilleur compromis. Heureusement, le port des lunettes 3D limite quelque peu le champ de vision et ne devrait pas ruiner l’aventure, néanmoins pour les fans pointilleux ce manque d’intégration cassera l’immersion.

rok-07

Pour le reste (même si ça fait déjà beaucoup diront certains), Skull island Reign of Kong reste une attraction majeure du parc, même si pas la meilleure : sa thématisation est ambitieuse et ultra-réussie (l’ambiance de nuit est ultime, les décors sont énormes et l’atmosphère léchée), les systèmes de projection et sonores sont de très grande qualité, et les animatronics apportent une belle touche physique à un ride qui reste malgré tout trop virtuel (même les chauffeurs de notre véhicule sont des animatronics, énorme !). C’est aussi une attraction essentielle dans ce coin du parc, qui était jusqu’à aujourd’hui essentiellement composé d’attractions aquatiques. En bref ceux qui s’attendaient à une copie de l’attraction d’Hollwyood – ou qui commencent leur journée par cette attraction – seront ravis et impressionnés, mais ceux qui attendaient un Indiana Jones Adventure 2.0 ou n’aiment pas la 3D risquent d’être déçus…

rok-08

★★★★★★★☆☆☆ 7/10

Nouvel hôtel : Sapphire Falls

Depuis 2014, Universal Orlando enchaîne non seulement les attractions, mais aussi les hôtels à un rythme effréné. La volonté du groupe est d’au moins tripler la capacité hôtelière du site, c’est pourquoi un nouvel établissement sort de terre tous les 2 ans. Après le très réussi Cabana Bay Beach Resort, venu combler l’offre économique qui manquait au resort, le Sapphire Falls a ouvert quant à lui en juillet, juste en face, pour un tarif légèrement plus élevé (il s’agit d’une catégorie modérée).

sf-01sf-02

Fidèle au style d’Universal, l’hôtel a pour inspiration les Caraîbes mais avec un twist contemporain. On est pas dans une hyper thématisation rétro comme le proposent les hôtels de Walt Disney World. Ici les couleurs pastel et les matériaux rustiques se mêlent à un design chic et épuré, propice à la détente. Un travail important a été réalisé sur les plans d’eau, cascades et végétation. La piscine est la plus grande d’Universal Orlando, et dispose de son jacuzzi, d’un toboggan, d’un bar avec un foyer en extérieur, idéal pour faire griller ses marshmallows ou boire un verre en soirée. Il en résulte un mix intéressant, à la fois familial mais pas enfantin, « exotic chic » qui plaira aussi à la clientèle d’affaires qui est aussi directement visée, puisque l’hôtel partage un grand centre de congrès avec le Royal Pacific Resort juste à côté.

sf-03

D’aucun pourront trouver le style plus épuré que les hôtels Deluxe, ou moins inventif que le Cabana Bay adjacent (qui reste l’un des meilleurs rapports qualité prix tout hôtel confondu). Il n’empêche que nous avons beaucoup apprécié ce style. Ici le thème n’est pas prédominent mais revisité, depuis la présence de (faux) candélabres dans les couloirs, jusqu’à un grand escalier monumental mêlant bois, pierre et magnifique lustre. Les chambres, lumineuses sans être criardes, sont de taille standard, confortables, avec une grande douche à l’italienne. Vous pourrez opter pour des magnifiques vues piscines (et même parc, au loin), jardins ou lagon.

sf-06sf-07

Modéré oblige, l’hôtel ne propose pas l’Express Pass, le sésame qui permet aux clients des hôtels Deluxe d’éviter les files d’attente dans les attractions des parcs. Néanmoins, il fait partie des hôtels desservis par navette fluviale, soit 10 min à peine de l’entrée des parcs à thèmes. Il propose aussi un accès à certaines zones des parcs 1h avant l’ouverture au public. L’hôtel dispose d’1 restaurant à table, un bar/lounge spécialisé dans le Rhum (Caraïbes oblige), un Starbucks Coffee, et un espace « grab & go » avec une offre de restauration légère à emporter. A noter que le food court du Cabana Bay est à 3 minutes à pied, sans compter la pléthore de restaurants dans les autres hôtels du site et CityWalk.

En bref, le Sapphire Falls est une nouvelle réussite pour Universal Orlando. Si il n’a pas le cachet d’un hôtel Deluxe, ou l’inventivité rétro du Cabana Bay, il est une option sans risque pour les familles à budget modéré en quête d’un peu d’exotisme, qui ne souhaitent pas sacrifier leur confort.

sf-05

★★★★★★★★☆☆ 8/10

Toothsome Chocolate Emporium & Savory Feast Kitchen

tcesfk-06

Nous terminerons ce tour des nouveautés 2016 par un restaurant. C’est à CityWalk qu’a ouvert il y a quelques semaines à peine Toothsome Chocolate Emporium & Savory Feast Kitchen (oui, imprononçable) qui, malgré son nom l’indique, c’est pas (qu’)une chololaterie, loin de là ! Après avoir réinventé la moitié de son centre nocturne l’an passé, Universal nous offre là sa pièce de résistance, une véritable création maison que vous ne trouverez qu’à Orlando.

Toothsome remplace l’ancien restaurant NBA, et dynamise la zone qui relie les deux parcs à thèmes, par son architecture imposante, digne de ce qu’on peut trouver à Las Vegas. Certains penseront immédiatement à Charlie et la Chocolaterie, avec un style steampunk très réussi. Ce thème se prolonge d’ailleurs à l’intérieur du restaurant, qui propose également une boutique (de chocolats évidemment, mais aussi de merchandise original à l’effigie de la marque) et un soda fountain pour ceux qui désirent déguster un simple milkshake.

tcesfk-01tcesfk-02

Le restaurant principal ressemble à une cave industrielle qui serait devenue un bar typique de Gastby le magnifique. Musique techno-jazzy, lumières tamisées, serveuses en tenue victorienne, rideaux dorées et canapés cosy, sans compter des characters qui viennent interagir à votre table (dont un robot !). Le menu ressemble à un magnifique ouvrage illustré qui donnerait envie aux fans de partir avec sous le bras. Dire qu’on a été impressionné visuellement par le restaurant, serait un euphémisme !

tcesfk-03tcesfk-04

La bonne surprise, c’est que Toothsome séduit également par sa carte. Proposés à un prix étonnamment raisonnable, il y a les salades, les flatbreads, les burgers (mais pas que), les pâtes etc. souvent servies avec un twist au niveau de la recette. La bonne idée est également l’offre de tapas à partager, gourmandes mais qui sortent des entrées vues habituellement dans les restaurants de chaîne. Ici, les chefs cuisiniers ont été réellement créatifs. Et bien sûr il y a les desserts, le plus souvent à base de chocolat. Pour les amateurs, une double page de milkshakes attend les plus gourmands. Ceux-ci sont de vraies œuvres d’art au niveau de la présentation, mais tellement riches que vous n’arriverez sans doute pas à les finir, même à 2 ! La démesure américaine a encore frappé, et même si le prix n’est pas donné (13,95$) il y a largement de quoi se faire plaisir à plusieurs.

Toothsome a su nous séduire par son style inédit, réfléchi, une carte généreuse et originale, proposant des produits pour toute heure de la journée. Du coup, on aimerait tout essayer, même leurs formules brunchs ! C’est à coup sûr un nouveau classique pour la destination, comme le démontrent déjà les temps d’attente (1h en moyenne pour avoir une table, mais vous pouvez vous promener en attendant, car on vous prévient par sms quand les places sont prêtes). Bravo aux équipes créatives et culinaires d’Universal !

tcesfk-05

★★★★★★★★★☆ 9/10

C’est ainsi que se termine notre tour des nouveautés 2016 à Universal Orlando, un resort qui continue à évoluer et se réinventer à vitesse grand V. Et encore, nous n’avons même pas évoqué la refonte du grand-huit « The Incredible Hulk » (les plus gros changements étant l’ajout de musique et les nouveaux effets visuels dans le launch), ou les nouvelles chambres réimaginées du Royal Pacific Resort, qui apportent à leur tour un style contemporain teinté d’exotisme à la thématisation plus classique de cet hôtel inspiré des îles du Pacifique.

D’ici 2018, la destination compte déjà inaugurer un tout nouveau parc aquatique (Volcano Bay), 2 nouvelles attractions (Race through New York with Jimmy Fallon et Fast & Furious : Supercharged) et un nouveau hôtel économique dont les travaux ont déjà débuté à côté du Sapphire Falls. A ce rythme et à ce niveau de qualité, Universal continue de s’imposer comme une réelle alternative, immanquable durant vos séjours en Floride !

Retour en haut