Fort d’une fréquentation en constante hausse (record absolu battu durant l’année 2017 avec 2,260 millions de visiteurs), le parc Vendéen se pose en véritable poids lourd du secteur en Europe. Preuve en est que les spectacles, qui font la force du Puy du Fou, parviennent à rassembler et attirer les visiteurs.

Un produit 100% français

Le Puy du Fou ouvre ses portes en 1977 sous la direction de Philippe de Villiers. Véritable chantier familial, c’est dorénavant son fils Nicolas de Villiers qui supervise la destination. Au fil des années, le parc a sans cesse diversifié ses spectacles, toujours tournés vers une thématique commune : l’histoire de France mais aussi, et surtout, de la Vendée. Le Puy du Fou est d’ailleurs devenu un emblème régional, preuve de l’engouement que suscite le parc chez la population locale.

Chaque année, des dizaines de locaux deviennent même des acteurs de la réussite du Puy du Fou en participant comme figurants à la Cinéscénie, l’impressionnant spectacle réputé aux 4 coins du Globe et qui a fait la renommée du parc.

Un investissement constant

Le Puy du Fou aura constaté en 10 ans une augmentation de 184% de sa fréquentation. Mais la direction reste réaliste: pour continuer à faire tourner la machine, il faut savoir se diversifier, innover et donc forcément investir.

Depuis 1977, la direction la bagatelle de 450 millions pour créer ses restaurants, boutiques, hôtels et concevoir ses spectacles.

Pour la saison 2017 et son 40ème anniversaire, le Puy du Fou aura investi la somme record de 30 millions d’euros dans la construction du nouvel hôtel « La Citadelle », de deux nouveaux restaurants et des nouvelles créations originales: « Le Grand Carillon » (Village XVIIIème) et « Le Ballet des Sapeurs ».

Mais celle-ci ne compte pas s’arrêter en si bon chemin : en effet, d’ici 2025, ce ne sont pas moins de 200 millions qui vont être investis dans le développement de la destination.

En 2018, le Puy du Fou proposera comme nouveauté Le Mystère de La Pérouse, une création originale qui embarquera les visiteurs en 1785 dans une mythique expédition vers des mers inconnues …

Vous pouvez d’ailleurs d’ores et déjà réserver vos billets sur le site officiel.

Une exportation réussie

Le savoir-faire du Puy du Fou ne se limite pas qu’à la Vendée et il est fréquent que d’autres parcs européens s’associent à la destination pour concevoir de nouveaux spectacles. Le parc néerlandais Efteling a d’ailleurs été le premier à franchir le pas et s’attribuer les services du français avec la création de Raveleijn en 2011.

La collaboration dépasse le cadre de la création d’un spectacle en proposant également des formations d’acteurs pour garantir la réussite du produit final.

Le spectacle est une franche réussite pour Efteling qui en a fait son spectacle principal depuis plusieurs années. L’expertise du Puy du Fou intéresse également en Russie, notamment avec la création de deux parcs de loisirs Tsargrad Center, l’un en Crimée et l’autre proche de Moscou dans un futur proche.

C’est cependant en Espagne que le premier projet « Puy Du Fou » verra le jour à l’étranger. Prévu pour 2021, le parc situé à Tolède reposera sur un investissement de 140 millions d’euros, une somme conséquente pour le parc vendéen mais nul doute que ce dernier saura séduire la population comme le Puy du Fou l’a toujours fait.

La Chine également se montre très intéressée par les talents des équipes créatives du Puy du Fou.

Retour en haut