Après avoir impressionné avec The Imagineering Story et son documentaire en 6 parties, Disney+ remet le couvert en proposant cette fois-ci une série centrée sur les attractions cultes de ses parcs, que nous avons pu découvrir en avant-première. Alors est-elle à la hauteur de son illustre aîné ?

Si vous vous êtes déjà demandés quels étaient les secrets de la conception de Space Mountain ou comment George Lucas s’est associé avec Disney pour créer Star Tours, alors « Les Coulisses des Attractions » (Behind the Attraction en VO) est pour vous !

 

Un concept simple mais efficace

Produite par Dwayne Johnson, Dany Garcia et Brian Volk-Weiss, chaque épisode apporte un aperçu exclusif de certaines des attractions les plus populaires de Disney, de l’histoire de leur création à leur évolution au fil des décennies en passant par leurs différentes itérations autour du monde. « Les attractions sont comme des icebergs », théorise Volk-Weiss. « Et ce que je veux dire par là, c’est que pour le public, vous ne voyez peut-être que 2% de l’attraction. Si les gens connaissaient l’infrastructure qu’ils ne voient pas et qui permet à ces attractions de fonctionner, je veux dire qu’ils seraient époustouflés. »

Pour cette première saison, 10 thèmes emblématiques des Resorts Disney ont ainsi été choisis :

  • Jungle Cruise
  • Haunted Mansion
  • Star Tours
  • The Twilight Zone Tower of Terror
  • Space Mountain
  • Les Châteaux
  • Disneyland Hotel
  • it’s a small world
  • Trains, Trams et Monorails
  • Hall of Presidents

Les 5 premiers épisodes seront disponibles le 21 juillet sur Disney+ tandis que le reste sera diffusé à une date communiquée ultérieurement. Une synergie parfaitement mise en place pour promouvoir la sortie du film Jungle Cruise, dans lequel Dwayne Johnson est également impliqué, faisant ainsi le lien entre les Studios, Disney+ et la branche Parc. Une coordination qui devrait se développer de plus en plus dans les années à venir comme l’a déjà mentionné Bob Chapek.

Archives sérieuses, Narration moins heureuse

L’un des points forts de la série réside dans les images d’archives déterrées et restaurées, offrant ainsi un éclairage nouveau sur la construction de nombreuses icônes. Les interviews des Imagineers et historiens sont aussi légions et apportent une contextualisation bienvenue. Quel plaisir que de voir Marc Davis ou encore Bill Evans lors d’interviews filmées à la fin de leur carrière, revenir sur leurs plus grands accomplissements ! Une cinquantaine d’Imagineers, actuels et anciens, ont ainsi participé à la série et partagent avec enthousiasme les souvenirs forgés et la résonance toujours présente de ces expériences dans le cœur du public.

Le choix des sujets est varié et évite la facilité en ne traitant pas seulement les attractions à gros budget. Voir le Disneyland Hotel ou le Hall of Presidents bénéficier du même niveau d’attention qu’un Haunted Mansion est quelque chose de rafraichissant dans le paysage de la communication Imagineering. Saluons également le générique d’introduction, visuellement très réussi, qui en l’espace de 30 secondes fait un tour d’horizon des emblèmes de Disneyland dans un style résolument coloré et fun.

Fun, c’est d’ailleurs bien le mot pour décrire le ton de ces reportages. Les équipes du projet ont pris une direction créative radicalement différente de celles de The Imagineering Story en mettant en scène un propos plus décomplexé et humoristique. Cela se traduit notamment par la narratrice, Paget Brewster en VO, qui n’hésite pas à interrompre le discours pour glisser un humour très américain et qui devrait laisser de marbre beaucoup de fans français. En cela, la série se rapproche plus d’un « The Toys that Made Us » qu’un documentaire Arte. Une comparaison qui n’a rien de surprenant quand on sait que Brian Volk-Weiss était déjà à l’œuvre sur cette série.

D’une durée de 40 minutes environ chacun, les épisodes donnent au final une bonne vue d’ensemble de chaque attraction sans pour autant vraiment rentrer dans le détail. Le grand public s’en satisfera grandement tandis que les fans continueront leur exploration au travers des livres et autres documentaires qui inondent YouTube sur le sujet.

 

Conclusion

Les Coulisses des Attractions est au final une très bonne porte d’entrée vers le monde de l’Imagineering et vaut surtout pour ses images d’archives. Sera regretté un ton trop décalé faisant perdre au propos de sa force. Les possibilités sont en tout cas nombreuses pour une éventuelle suite : Pirates of the Caribbean, Indiana Jones Adventure, Autopia… Reste à savoir si le public gardera les mains, bras et jambes sur le canapé tout au long de la saison ! 

Retour en haut