Il fut un temps, la licence Seigneur des Anneaux (The Lord of the Rings en anglais) rayonnait dans les salles de cinéma. Avec une trilogie légendaire et une autre en demie teinte, l’oeuvre de Tolkien a, en plus de marquer profondément la littérature et le 7ème art, imposé un style et une narration encore grandement inspirante de nos jours. Il n’y a pas une seule saga d’héroic fantasy qui puisse renier un profond lien avec les écrits de l’écrivain anglais. Jeux Vidéo, Livres, Musiques, tant de support pour raconter la quête de Frodon et de sa compagnie à travers les paysages de la Terre du Milieu. Mais Universal Studios serait en passe de poser une nouvelle pierre à l’édifice en créant un monde dans un de ses parcs.

Le Seigneur des Anneaux est pour beaucoup, une oeuvre intouchable et inégalable. Comme vous le savez surement, c’est le genre de licences dont les parcs à thèmes et d’attractions sont devenus très friands ces dernières années. Warner possédant les droits pour les films, il y a fort à parier que le juteux contrat soit également en partie pour les parcs.

Source de l’image

Universal Studios en lisse

Depuis de nombreuses années, une quantité effroyable de fausses annonces concernant la licence a fait son apparition dans la communauté des parcs. La dernière en date se profile en Espagne, où un potentiel parc aurait été mis en chantier mais rapidement, les ayants droits ont pris en main l’affaire, qui semble désormais morte et enterrée. Un temps pour un parc Warner Bros, la rumeur se porta largement plus sur les parcs Universal Studios suite à l’avènement du Wizarding World of Harry Potter. Selon Theme Park Unversity, la société aurait même décroché les droits exclusifs pour ses parcs à thèmes, de quoi affoler une fois de plus les fans du Seigneur des Anneaux.

Toujours selon TPU, le Puy du Fou aurait même été approché par la société pour développé un panel d’attractions vivantes et de spectacles, de quoi rendre l’expérience unique. Ce partenariat reste cependant flou, car si la volonté du parc vient dans son interaction dans le land, ce n’est pas une pratique dans laquelle le parc français évolue. La direction artistique semble en tout cas largement inspirée de Star Wars Galaxy’s Edge des parcs Disney, quoi de plus logique finalement quant on voit leur succès ?

La tendance actuelle des grands parcs serait donc au divertissement vivant, ponctué de rencontres avec les personnages et en interaction constante avec les environnements thématiques. Et si le Puy du Fou, en exportant toujours plus son concept, n’avait tout simplement pas prouvé au monde entier que la technique ne surpasse pas toujours l’artistique et la mise en scène ?

Dans quel parc ?

Dans le cadre d’un projet réel de land autour du Seigneur des Anneaux, la question du parc à choisir est totalement légitime. Pour Theme Park University, la logique tiendrait à remplacer les cartoons de Toon Lagoon à Universal’s Islands of Adventure. Ces différentes licences (Popeye et Dudley Do-Right) font dorénavant partie d’un passé bien lointain pour les nouvelles générations et devraient donc leur laisser place.

Bien évidemment, tout cela ne reste que supposition mais la rumeur semble coriace et surtout, plausible. Du côté de la Californie, aucune information ne vient transparaître quant à ces nouveautés, le parc manquant cruellement de place pour accueillir une zone qui serait immense (si l’on se réfère à l’univers de Tolkien).

Pour quand ?

Avec la récente annonce du troisième parc d’Orlando, il y a fort à parier que le projet, s’il est en lancement, devra patienter un bon nombre d’années avant de voir le jour. Et dans le cas où celle nouvelle entité de Floride ne ferait pas l’unanimité, elle pourrait tout simplement annuler le projet Seigneur des Anneaux.

Source de l’image

Vous l’aurez compris, cet ersatz des parc à thèmes se situe toujours dans la catégorie des projets potentiellement développés voire budgétisés, mais restant en retrait face à d’autres au cœur de l’actualité, souvent plus faciles et beaucoup moins risqués.

Nous souhaitons remercier chaleureusement Theme Park University pour nous avoir laissé utiliser leur article.

Retour en haut