Et si Universal avait retrouvé son appétit et ses ambitions internationales? Après de nombreux projets abandonnés, NBCUniversal (ComCast) semble avoir de nombreux projets pour sa branche Universal Parks & Resorts. Coup d’œil sur ce qui se profile dans les prochaines années pour le géant américain du divertissement.

Tout part d’une banale offre d’emploi sur le site de recrutement de NBCUniversal pour un poste chez Universal Creative (développement créatif). La description de la firme est davantage intéressante, où sont listées toutes les destinations Universal: Universal Orlando Resort, Universal Studios Hollywood, Universal Studios Japan, Universal Studios Singapore et… « de nouvelles destinations prévues en Europe, Asie et aux Émirats Arabes Unis ». Cette phrase, repérée par l’œil attentif de @OnlineHyde, a immédiatement enflammé les réseaux sociaux qui ont propagé l’information.

Effectivement, cette phrase est pleine de sens puisqu’elle confirme le regain d’intérêt d’Universal Parks & Resorts pour le développement de nouvelles destinations, après des échecs d’envergure, notamment à Dubai ou en Corée du Sud.

Le 28 février dernier, Comcast, la maison mère de NBCUniversal, annonçait son intention de devenir l’unique propriétaire de Universal Studios Japan, en acquérant les 49% des parts restantes détenues par diverses firmes partenaires.

 

Au delà de consolider sa base, NBCUniversal compte bien étendre son aura internationale en s’implantant sur de nouveaux territoires, non exploités par les Parcs Disney, représentant la principale source de concurrence.

Le site OrlandoInformer a permis d’apporter un complément d’informations: il semblerait que la firme américaine ait jeté son dévolu sur la Russie en lançant le développement du Parc « Universal Studios Moscow ». D’après les premières investigations, c’est vers un format « indoor » inédit que semblent se diriger la direction pour son implantation russe, en 2022. Ce projet avait déjà été évoqué en 2012, sous le nom de projet « Galactic Park » et des concept-arts avaient même circulés sur Internet.

Concernant l’Asie, continent sur lequel s’est déjà implanté par deux fois la firme, deux Resorts sont cette fois en projet: le premier dans la capitale chinoise de Beijing, et le second en Corée du Sud, reprenant les bases du projet abandonné quelques années auparavant. Un développement relativement express puisque le premier Resort doit ouvrir ses portes dans les 3 prochaines années, à savoir en 2020.

Enfin, Universal Studios semble revenir à ses premiers amours en ayant comme projet de s’implanter dans les Émirats Arabes. Et si le projet Universal Studios Dubailand était simplement relancé? Lui qui avait été brusquement abandonné après un lancement de la construction en 2008… Si tel est le cas, Universal Studios y trouvera la concurrence de Dubai Parks & Resorts mais aussi IMG Worlds of Adventure, s’étant récemment installés dans le nouvel Eldorado du divertissement.

 

Quoi qu’il en soit, la nouvelle ère de développement d’Universal Studios n’en est qu’à ses balbutiements et les choses ont encore le temps d’évoluer, comme ce fût notamment le cas par le passé. L’heure est pour le moment aux questions et aux espérances: de quoi se constitueront les futures destinations? Aurons-nous droit à des clones des Parcs existants ou de l’inédit? Les licences fortes (Harry Potter, Les Minions, Nintendo) représenteront-elles la colonne vertébrale de ces projets? On ne peut que se réjouir d’une telle annonce, significatives de la bonne santé du secteur des Parcs de Loisirs dans de nombreuses zones géographiques.

Crédit photo pour la porte d’Universal Studios : J.Delebecque

Retour en haut