Dans le cadre de son ambitieux plan de développement, incluant également un nouvel hôtel, Efteling a levé le voile sur la nouvelle zone thématique qui ouvrira en 2024. Au centre de ce projet, une nouvelle attraction originale, annoncée comme « sinistre et terrifiante » : Danse Macabre.

Une nouvelle zone thématique remplaçant Spookslot

En 2024, les visiteurs pourront donc passer les portes d’un nouvel univers, résolument sombre, dont la superficie atteindra 17.000m². Les plus courageux pourront donc s’y aventurer et retrouver une offre de restauration, un point de vente de souvenirs et bien entendu la toute nouvelle attraction « Danse Macabre », qui prendra place dans un bâtiment de 20 mètres de haut.

En revanche, ce nouveau projet entraînera la fermeture de Spookslot, le poétique chateau hanté, qui effraie petits et grands depuis 1978, sans avoir connu de profonds changements. L’attraction fermera définitivement ses portes à l’été 2022, après un dernier hommage !

Les plus fins observateurs auront donc compris que le nom de la future attraction est directement tiré de la musique classique de Camille Saint-Saëns, qui était déjà l’hymne de Spookslot. Plus qu’un clin d’œil, cette composition sera un véritable fil conducteur pour l’histoire de la nouveauté.

Efteling a révélé ce nouveau projet dans une très jolie et mystérieuse vidéo :

Tombes, nuit profonde et chat noir se baladant : la vidéo pose les bases de l’atmosphère qui régnera autour de la Danse Macabre. Des éléments qui sont également présents dans le concept artistique accompagnant l’annonce officielle. Le petit chat a particulièrement attiré l’attention des fans d’Efteling sur les réseaux sociaux : sera-t-il notre compagnon dans cette aventure ? Une sorte de guide dans notre terrifiante excursion ?

Derrière cette future fantaisie, on retrouve un duo expérimenté de créatifs : Sander de Bruijn (Baron 1898, Symbolica) et Jeroen Verheij (Bäckerei Krümel, Fabula). Ayant bien en tête l’attachement des fans pour Spookslot, la tâche sera de lui rendre le meilleur des hommages. Les croquis originaux et autres concepts de Spookslot ont d’ailleurs servi d’inspiration pour lancer le projet.

Le spectateur attentif pourra revoir des éléments reconnaissables. Mais bien sûr, le tout sera complètement nouveau

Jeroen Verheij

Vers une plateforme mouvante pour plonger le visiteur au cœur de l’action ?

Selon le site spécialisé Looopings, Danse Macabre devrait effectivement reprendre de nombreux éléments clés de Spookslot. En effet, les visiteurs prendraient place sur une plateforme mouvante et autour d’eux prendraient vie un macabre spectacle, d’une manière plus immersive et interactive que l’ancienne attraction.

Pendant l’expérience, la plateforme pourrait monter et descendre, mais aussi effectuer des rotations et s’incliner. Un concept de plateforme mouvante n’étant pas sans rappeler la nouveauté 2022 du Futuroscope « Chasseurs de Tornade ». Des effets spéciaux et autres jeux de lumières viendraient agrémenter un peu plus l’attraction.

Un mystérieux orchestre hanté prendrait donc possession des lieux pour jouer la célébrissime Danse Macabre de Camille Saint-Saëns. Un des esprits s’improviserait chef-d’orchestre, en reprenant le design original imaginé par Ton van de Ven, qui n’avait pas pu être concrétisé pour des raisons budgétaires, il y a de ça 46 ans.

L’architecture de l’attraction reprendrait le style gothique si propre à Spookslot, et le bâtiment principal prendrait une forme circulaire, comme l’indique ce visuel dévoilé par Looopings.

Outre la capacité (1250 personnes par heure, un petit peu moins que Symbolica) et le budget prévisionnel de 25 millions d’euros, rien n’a été communiqué officiellement par Efteling et la Danse Macadre n’a pas fini de dévoiler ses mystères dans les prochains mois à venir. Efteling prouve une nouvelle fois sa capacité à innover et continuellement investir pour proposer à ses visiteurs une expérience toujours plus magique et immersive !

Retour en haut