Chaque année, la Themed Entertainement Association (TEA) et le bureau d’études AECOM publient un rapport détaillé sur les chiffres de fréquentation de l’industrie mondiale des Parcs à Thèmes. L’année 2018 a été minutieusement passée au crible, et le rapport vient tout juste d’être mis en ligne. Quels sont les enseignements à tirer de ce rapport ? Qui sont les grands gagnants et les perdants ?

Si vous souhaitez consulter en détails le rapport « TEA/AECOM Theme Index », il est en ligne ici ! 

Une année historique pour l’industrie des Parcs à Thèmes

En 2018, les Parcs à Thèmes mondiaux ont accueilli au total plus de 500 millions de visiteurs, pour la première fois de l’histoire. Ce qui représente environ 7% de la population mondiale : un record !

Et ce chiffre ne cesse de monter puisqu’on constate cette année une hausse de 5.4% de la fréquentation pour les 10 principaux groupes de Parcs à Thèmes :

 

Les groupes « Walt Disney Attractions » (Disney Parks & Resorts ; +4,9%), « Merlin Entertainment Group » (LEGOLAND, Thorpe Park ; +1,5%) et « Universal Parks & Resorts » (+1,2%) occupent les marches du podium. Mais on retrouve également dans le classement de nombreux groupes chinois, tels que OCT Parks China (+15,%), Fantawild (+9,3%) ou encore Chimelong Group (+9,6%) qui connaissent des évolutions solides depuis quelques années. 

Un chiffre qui s’explique par des investissements maîtrisés , des nouveautés ambitieuses, de licences toujours plus populaires et plus globalement, du développement de véritables destinations de tourisme (hôtels, restaurants, bars…).

5 Parcs européens dans le TOP 25 mondial

Arrêtons-nous maintenant plus en détails sur les fréquentations des Parcs à Thèmes : sans surprise, le Magic Kingdom (Walt Disney World) occupe la première place du classement 2018, avec 20,80 millions de visiteurs (+2%). Les 3 places suivantes sont également occupées par des destinations Disney avec le Disneyland Park de Californie (18,6M ; +2%), Tokyo Disneyland (17,9M ; +7,9%) et Tokyo DisneySea (14,6M ; +8,5%).

Quelques évolutions intéressantes dans ce TOP 25 : les impressionnantes progressions du Disney’s Animal Kingdom (+10%), bien aidé par la première année entière de Pandora: The World of Avatar, et de Chimelong Ocean Kingdom (+10,6%), l’impressionnant aquarium chinois.

Côté européens, le Parc Disneyland occupe la 13ème place avec 9,8M de visiteurs (+1,9%), loin devant Europa-Park à la 21ème place (5,7M ; +0,4%), Efteling (5,4M ; +4,2%) et Tivoli Gardens (4,8M ; +4,5%). Le Parc Walt Disney Studios quant à lui se situe à la 23ème place avec 5,2M de visiteurs (+1,9%).

Les parcs européens règnent sur le TOP 20 de la zone « EMEA »

Le classement des fréquentations de la zone « European Middle East Africa » est en intégralité dominé par des destinations européennes. Le marché EMEA représente 65,4M de visiteurs en 2018, soit une augmentation de 4,4%. Globalement, on constate une stabilité durable, sans ajout de nouveaux acteurs majeurs. À noter les belles progressions de Parque Warner (18,8%), de Gardaland (+11,5%) et d’Alton Towers (10,5%).

Aucun des nombreux parcs Middle East n’a réussi à se glisser dans ce classement, malgré des progressions notables années après années pour la plupart des destinations. Dubaï, nouvel « el dorado » de l’industrie des Parcs à Thèmes, se prépare à accueillir l’Exposition Universelle en 2020. Le rapport fait également état de l’intérêt grandissant de l’Arabie saoudite pour les parcs à thèmes, qui pourraient ainsi attirer un large vivier de population.

Les parcs français bien représentés

5 parcs français font partie de ce TOP 20 de la zone EMA. Le Parc Disneyland (9,8M ; +1,9%) est incontestablement leader du secteur, devant le Parc Walt Disney Studios (5,2M ; +1,9%). Le Puy du Fou (2,3M ; +2%) et le Parc Astérix (2,1M ; +8,7%) affichent de belles progressions, grâce notamment à des investissements notables tels que Le Mystère de la Pérouse ou l’ouverture du nouvel hôtel de la Cité Suspendue.

En revanche, petite déception pour le Futuroscope qui présente une baisse de sa fréquentation de l’ordre de 7,5% (1,8M), malgré l’ouverture de Sébastien Loeb Racing Xperience. La tendance devrait s’inverser en 2019, avec la récente inauguration de Futuropolis, la nouvelle zone dédiée aux enfants et ses 21 activités.

Avec de nombreux projets d’ampleur, à l’image de Star Wars: Galaxy’s Edge, l’année 2019 devrait également confirmer la dynamique de croissance de l’industrie des Parcs à Thèmes. Les ingrédients de la recette du succès sont simples : innovations et licences (IPs) fortes au service de l’immersion et du storytelling.

Retour en haut