Alors que le parc Universal Studios Hollywood a déjà emboité le pas avec sa nouvelle attraction Jurassic World en lieu et place de Jurassic Park – The Ride, son homologue floridien s’apprête également à exploiter la nouvelle licence cinématographique populaire.

Depuis plusieurs mois maintenant, les ouvriers s’affairent du côté d’Isla Nuba à installer le nouveau coaster du Parc transformant le paysage auparavant dégagé et tranquille d’Islands of Adventure. Si Universal n’a toujours pas officialisé quoique ce soit à son sujet, ayant toujours la dénomination de « Projet Non Annoncé, les doutes ne sont plus permis.

L’an dernier, la compagnie a déposé une nouvelle marque du nom de « Jurassic World Camp Cretaceous » qui pourrait aisément remplacer l’actuel dénomination « Camp Jurassic ». Même chose avec le terme « Velocicoaster » qui serait le nom choisi pour la nouvelle attraction. Cette dernière conçue et développée par Intamin devrait être un enchaînement de virages serrés avec une partie surplombant le lagon du parc. 

Il faut dire que les équipes d’Universal Creative ont dû travailler avec un obstacle majeur en Floride : l’espace dédié à cette zone, bloquée entre Skull Island: Reign of Kong et The Wizarding World of Harry Potter. Ironie du sort, ces deux zones se sont développées sur des terrains alloués à l’origine à un projet d’expansion de Jurassic Park. L’immersion sera donc moindre désormais du côté des Trois Balais puisque le parcours sera visible depuis la terrasse extérieure. Le prix à payer toutefois pour permettre au coaster de survoler la séquence d’entrée de Jurassic Park et faire monter l’excitation des visiteurs. 

Outre le réaménagement de la zone, côté esthétique les couleurs bleu/gris propres à Jurassic World prennent le pas sur la typographie rouge/jaune iconique du film de 1993 afin de moderniser l’ensemble. C’est notamment déjà le cas à Raptor Encounter, le populaire meet’n’greet qui reste ouvert durant les travaux. 

Aucune date n’a pour l’instant été donnée par le Resort mais on peut raisonnablement prédire que les cris des dinosaures résonneront d’autant plus fort dans les allées en 2021…

Retour en haut