Ce n’est plus un secret, le Parc Astérix prépare une nouveauté conséquente pour 2023 : un LSM Launch Coaster nommé Toutatis. Après avoir diffusé différentes informations au compte-gouttes, le parc gaulois a levé le voile sur sa grande nouveauté, annoncée comme « la plus grande zone thématique jamais construite au Parc Astérix ». 

Au programme de Toutatis : le plus rapide grand huit de France avec 110 km/h et un record du monde d’airtimes (23 au total !).

Toutatis ouvrira ses portes dans une toute nouvelle zone thématique entre la Trace du Hourra et le Grand Splatch. Un choix préféré à une autre option du côté de Goudurix certainement pour éviter les nuisances sonores pour les résidents de la zone hôtelière, en perpétuel développement avec notamment le projet du Grand Astérix.

En plus du puissant coaster, la zone intégrera une aire de jeux et un kiosque de restauration. La file d’attente de Toutatis devrait donc serpenter sous la Trace du Hourra – ce qui offrira des vues inédites qui devraient ravir les fans de la destination.

Astérix In

Côté décors, une colossale statue gauloise se tiendra à l’entrée de la file d’attente et des menhirs et autres dolmens décoreront la gare de l’attraction – désignée « tumulus » (sépulture sous forme de colline des civilisations gauloises). L’intérieur de cette gare promet, quant à lui, de nombreux effets visuels. C’est le designer Julien Bertévas qui est aux manettes, comme pour OzIris, Discobélix, ou encore Pégase Express.

Au-delà de ces quelques éléments de thématisation, nous disposons déjà de statistiques concrètes sur la machine du manufacturier Intamin :

Pour faire expérimenter le coaster à un maximum de monde, jusqu’à trois trains pourront circuler sur le parcours, et une file d’attente « single rider » (personnes seules) sera mise en place (comme une file « Filotomatix » pour ceux souhaitant investir pour moins attendre). En gare, des casiers permettront au public de se séparer de ses bagages pendant le tour.

Au niveau budgétaire, on apprend que le coût total du projet s’élève à 28 millions d’euros, un record pour le Parc Astérix. Environ 13 millions sont consacrés au coaster lui-même, et 1,35 millions aux décors. Pour rappel, la zone égyptienne d’OzIris avait coûté en 2012 une vingtaine de millions d’euros.

Voilà donc de quoi nous mettre l’eau à la bouche en attendant l’ouverture de ce coaster prévue en 2023 ! Grâce à Toutatis, le parc espère attirer 140 000 visiteurs supplémentaires par an. Nous ne manquerons pas de suivre le chantier qui débute, dans l’espoir que le Parc Astérix soit propulsé vers les sommets avec cette nouveauté !

Retour en haut