En évoquant le plan de développement du Parc Astérix, on pense forcément Toutatis, Les Quais de Lutèce ou encore Tonnerre 2 Zeus. Pourtant, depuis quelques années, fort est de constater que le parc gaulois met aussi les petits plats dans les grands pour son offre restauration. Au menu : nouvelles expériences immersives, qualité des produits et spécialités culinaires variées… Car comme le dit si bien Obélix « Quand l’appétit va, tout va ! ».

Souvent épinglé pour son offre restauration peu inspirée composée majoritairement de pizzas, burgers et wraps classiques, le Parc Astérix a décidé il y a quelques années de mener un travail de fond visant à s’améliorer et se diversifier sur l’une des dépenses phares des visiteurs. Et pour cause : la restauration représente un chiffre d’affaires de 20M€ par saison, soit un tier des revenus de la destination (les produits dérivés en rapportent eux 10M€). De quoi donner des idées aux irréductibles Gaulois…

Des partenaires de goût !

Ces dernières années, le Parc Astérix a pu s’appuyer sur de solides partenaires pour élever son niveau, comme depuis 2017 avec Nespresso et le Café O Dal, situé dans la zone A Travers le Temps. Derrière ce nom humoristique se cache un charmant petit salon à la décoration soignée et proposant à la vente des spécialités à base de café de la célèbre marque. En plus d’une certaine qualité de produit, le lieu est agréablement thématisé : armures, boucliers entourent les confortables canapés couverts d’une peau de bête et de plaids. Malgré des prix plus élevés que dans d’autres points de vente du parc, le succès est au rendez-vous et le Parc Astérix va très vite remettre le couvert avec des expériences plus « premium ».

Un autre exemple de partenariat convaincant que nous pouvons citer est celui avec le glacier artisanal Louise, proposant depuis cette année à Vanille Cassix des recettes originales inspirées des plus célèbres Gaulois.

De nombreuses améliorations dans le parc

De nombreuses améliorations gustatives ont été mises en place ces dernières années, pour le plus grand plaisir des visiteurs :

Le buffet « Le Cirque » a été entièrement repensé pour offrir une formule plus qualitative : des pôles thématiques (le Maraicher, le Charcutier, le Pâtissier…) organisent à présent mieux l’ensemble et proposent un choix aussi gargantuesque que varié (rillettes, poissons frais, salade à composer…). Les visiteurs peuvent également y découvrir quelques spécialités locales, telles que la ficelle picarde ou encore la terrine de sanglier artisanale. Et pour les plus gourmands, une impressionnante fontaine à chocolat accompagne le bar à fruits.

Et quand il ne réinvente pas un restaurant, le Parc Astérix en construit un : depuis l’été 2022, l’univers Romain compte une nouvelle alternative aux populaires Caïus Pizzarium et Fastes de Rome : le Patio – Table Romaine. La promesse du lieu, ayant pris la place de la Flottille de Néron : faire voyager les papilles des visiteurs grâce à une carte faisant la part belle aux saveurs italiennes : vins italiens, bruschetta, baba au rhum ou encore tiramisu.

Une offre saisonnière séduisante

Au gré des saisons, le Parc Astérix ne se repose pas sur ses lauriers et met au contraire les bouchées doubles avec des offres éphémères mais toujours qualitatives :

Et comment parler de l’amélioration de la restauration sans évoquer le Banquet Gaulois ? Lancé en 2019 dans le cadre de l’Eté Gaulois, il s’agit d’une expérience immersive et culinaire au cœur du village d’Astérix et ponctuée d’animations avec les célèbres personnages !

Organiser un banquet gaulois en plein milieu du village était une évidence – et le Parc Astérix a donc eu le coup de génie de proposer l’expérience ultime. Il est même assez étonnant d’avoir dû attendre 30 ans pour pouvoir y prendre part.

Le Banquet Gaulois offre un choix pléthorique allant du buffet de fruits de mer, au stand de charcuterie en passant par le bar à vins. Et pour le dessert, un chouette « trompe-l’œil » prenant la forme des célèbres bouteilles de potion magique. De quoi remplir les estomacs des Gaulois les plus affamés, et peut-être même celui d’Obélix.

Ce dernier fait d’ailleurs partie des personnages présents et ayant préparé quelques surprises : un « concert » d’Assurancetourix à la lyre, Panoramix distribuant de la potion magique ou encore cet adorable sanglier se baladant avec des pancartes humoristiques comme « Vive les Vegans » et « En Grève ».

Avec le Banquet Gaulois, le Parc Astérix semble avoir trouvé sa poule aux œufs d’or, et pour cause : l’événement est si populaire, que son tarif a augmenté de 20€ en seulement quelques années (passant de 39€ au lancement à 59€ par adulte en 2022).

Autre saison et autre expérience culinaire : lors de Peur sur le Parc, le restaurant Le Cirque se transforme en « Buffet de l’Horreur » avec des spécialités Halloweenesques et autres étranges personnages : un étrange « monsieur loyal » surnommé Le Maître, un clown cannibale, une mystérieuse medium ou encore un homme-animal enchainé. Fort heureusement, l’épouvante n’est pas dans l’assiette puisque les plats proposés s’avèrent également rudement bons, malgré des présentations épouvantables.


 

Enfin, lors du Noël Gaulois, de bonnes spécialités hivernales et réconfortantes sont à la vente dans les chalets du marché de Noël : tartiflette, vin chaud et autres gaufres.

Une expérience qualitative jusque dans les Hôtels

Ce n’est un secret pour personne : le Parc Astérix a métamorphosé son offre hôtelière avec les ouvertures de la Cité Suspendue (2018) et des Quais de Lutèce (2020), tous deux très réussis ! Mais ce qui est sans doute moins connu, c’est que ces mêmes hôtels abritent deux restaurants, faisant partie des meilleures tables de la destination :

  • La Table des Druides est le buffet à volonté de La Cité Suspendue et propose un très large choix de mets. Des choix les plus classiques (bar à salade, charcuteries, pâtes) aux plats plus originaux (saucisse de sanglier, fruits rôtis) : il y en a pour tous les goûts. Comptez une trentaine d’euros par personne pour ce dîner fort qualitatif et dans un cadre sympathique.

  • Les Berges de Seine est également un buffet, cette fois proposé aux Quais de Lutèce. Là aussi une grande variété de plats – notamment un large choix de fruits de mer – et des desserts joliment présentés. L’atmosphère du restaurant prolonge parfaitement la thématique globale de l’hôtel. Niveau tarif, l’addition est légèrement plus élevée que dans l’hôtel voisin (Notamment justifiée par l’attrait de la nouveauté).

Et pour rappel, il n’est absolument pas obligatoire de séjourner dans les hôtels du Parc Astérix pour pouvoir profiter de leurs restaurants (et bars). La réservation en amont est toutefois conseillée puisque l’accès se fait selon disponibilité.

Des restaurants repensés, un choix plus varié, des produits locaux et de nouvelles expériences immersives et qualitatives : tels sont les ingrédients qui composent la formule de la potion magique du renouveau gustatif du Parc Astérix depuis plusieurs années. Et la tendance devrait durer encore un bon bout de temps, puisque la nouvelle zone thématique de Toutatis, qui ouvrira en 2023, restaurant de « burgers gourmets » de 200 places « Au Dolmen Gourmand ». De quoi rendre toujours plus « premium » la destination, pour le grand plaisir des visiteurs. 

Retour en haut